Vendredi 20 juillet 2018
DIX SUR DIX- 10 regards pour 10 ans de photographie

FESTIVAL ŒIL EN SEYNE

Du 30-09-2017 au 12-11-2017
Lieu: 
Terrasse
Genre: 
Photographies
Résumé: 

Affirmant la politique des auteurs en prenant pour bannière le terme de Signatures., cette maison de photographes trace depuis dix ans déjà un sillon singulier en inventant une troisième voie, entre agence et collectif. Une réinvention des modèles destinée à  s’adapter aux nouvelles pratiques de la photographie et de ses marchés, en gardant en ligne de mire les regards des photographes qu’elle défend et représente. Depuis dix ans déjà, Frédérique Founès et Marie Karsenty affirment le parti pris des auteurs, et bâtissent un label aujourd’hui reconnu par toute la profession.

 

Avant de se lancer dans l’aventure, les deux complices avaient déjà une belle expérience dans le monde de l’image : du commissariat d’exposition à la recherche de financements en passant par la diffusion d’images numériques, l’animation de réseaux sociaux ou le développement de relations presse, leur expertise était déjà avérée. En 2007, elles créent Signatures avec une quarantaine de photographes aux écritures affirmées du photojournalisme à la photographie plasticienne – gardant une pluralité d’approches centrées sur une même volonté : documenter la société contemporaine. Comme le démontre cette même année leur première commande de l’Etat, qui vient de prendre la tête de l’Union européenne, en mandatant dix photographes à travers le Vieux Continent pour une exposition présentée l’année suivante à la Cité des arts, dans le cadre du Mois européen de la photo 2008. Incrédules, elles découvrent le soir du vernissage plus de 1 500 visiteurs venus découvrir leurs Signatures.

 

Pour leurs 5 ans, Frédérique et Marie lancent Œil pour œil, une exposition anniversaire réunissant le travail de huit auteurs dans le prestigieux Hôtel de Sauroy, au cœur du Marais, à Paris. L’approche faussement documentaire de Tina Merandon, jouant sur les peurs de l’enfance, répond aux reportages sur la situation des Roms au cœur de l’Europe. Les portraits des acteurs du printemps arabe, revisités graphiquement par Johann Rousselot, font écho à la jeunesse borderline et déjantée de Michel Nguie.  Les corps sans vie de la série In fine d’Eric Dexheimer forment un contrepoint aux images de Xavier Lambours interrogeant l’origine du monde. Et les images intimes de Bernard Plossu sont mêlées avec douceur et délicatesse à ses Jardins de poussière.

 

Depuis 10 ans, d’autres regards ont rejoint Signatures. Ils sont aujourd’hui une soixantaine de femmes et d’hommes de plusieurs générations à produire des images fortes, délicates ou surprenantes. Des images qui nous donnent à penser autrement le monde qui nous entoure. Aujourd’hui, dix ans après, Signatures. vient d’ouvrir un  nouveau lieu pour mener à bien des projets et inventer un avenir. Cet espace sera aussi l’occasion de proposer d’autres services aux passionnés de photographies.

 

L’exposition célébrant les 10 ans de Signatures s’est invitée dans la Villa Tamaris, à La Seyne-sur-Mer : une occasion idéale pour redécouvrir cette belle maison de photographes. On pourra y voir les dernières photos de Florence Levillain sur les bains publics parisiens, grâce à un dispositif inédit qui rend toute sa dignité aux précaires de tous âges ; on y verra aussi les images de Now Dehli, la chronique étonnante de Johann Rousselot sur cette mégapole en mutation. On retrouvera également les Français de Luc Choquer et les portraits d’anthologie de Xavier Lambours, qui constituent au fil des ans un album de famille unique de nos contemporains. Patrice Terraz s’est fait, lui, le complice des jeunes garçons et filles de Corbeil-Essonnes pour nous proposer leur quotidien en partage, tandis que Raphaël Helle est allé chez les ouvriers de la Peuge, à Sochaux. On retournera sur les bancs de l’école avec Géraldine Millo pour voir comment se reproduisent les classes sociales à travers Les Héritiers. Puis on prendra le large avec Jérémie Jung qui nous emmènera en Estonie, à la découverte de cultures méconnues ; Arno Brignon nous conduira aux portes de l’Espagne avec Free Doors to Spain, en passant par Gibraltar, Ceuta et le Pas-de-la-Case, un périple qui questionne la construction économique de l’Europe. Enfin on s’interrogera avec Mathieu Farcy sur le conditionnement de notre regard à travers ses Paysages orientés.

 

Le regard des photographes est un instrument précieux pour comprendre le monde d’aujourd’hui, l’histoire se construit en partie à travers leurs images. Nous n’en avons pas toujours conscience et bien souvent, cet éclairage n’est pas reconnu à sa juste valeur. C’est ce que nous rappelle avec force cette exposition qui retrace les dix ans de ces précieuses signatures.