VILLA TAMARIS CENTRE D'ART

Communauté  d'Agglomération   Toulon  Provence  Méditerranée

Mercredi 25 Mai 2016

Expositions > En cours

TERRASSE


Arnaud Labelle-Rojoux - Esprit es-tu là?

Visuel de l'expo Du 09-04-2016 au 05-06-2016
Artiste(s) : Arnaud Labelle-Rojoux


Résumé :
L’exposition Esprit es-tu là ? s’apparente à une tentative de rétrospective augmentée de documents et de sources d’inspiration. Je me suis à cette occasion replongé dans des travaux anciens. J’ai alors constaté, à peine surpris, que dès mes premières années d’artiste, avant même ma sortie de l’École des Beaux-Arts de Paris dans les années 70, certaines « obsessions » se sont faites jour, qui n’ont cessé d’être présentes. On les découvrira au fil d’une exposition conçu comme un mixage, au sens musical du terme, de thèmes récurrents : « l’amour toujours », « Mondo Cane », le rire carnavalesque, « la Passion Triste »… L’écho formel de quelques œuvres récentes avec de plus lointaines (ou inversement) m’a également frappé. Mettons sur le compte d’une mémoire incertaine ces oublis assimilables à un refoulé commode. Si je me vois mal analyser cette hypothèse un peu vague, la constance, en revanche, avec laquelle je cultive mes goûts esthétiques tendancieux, via le collectage désordonné de disques, livres, publications diverses et objets en tout genre, permet de toucher, si j’ose dire, le fond du fond. Ce qui me constitue en somme. Tout moi-même s’y trouve concentré à l’état impur.



REZ-DE-JARDIN


Frédéric Pardo - Rétrospective

Visuel de l'expo Du 25-03-2016 au 12-06-2016
Artiste(s) : Frédéric Pardo


Résumé :
Comment désigner Frédéric Pardo ? Comment caractériser l’homme et l’œuvre dans leur complémentarité, au-delà de la simple chronologie et d’une biographie qui ne peut qu’être incertaine. Nous parlons d’une vie, sa vie, d’une manière d’être à l’art, comme pratique, expérimentation(s) collective(s) ou solitaire(s) mais toujours originales. Il ne s’agit pas de distinguer (la singularité se découvre dès l’origine) mais de préciser les diverses séquences du périple d’un artiste ≪ hors saisie ≫, (pour reprendre la formule de Sally Shafto 1), quelquefois hors limites et dont la marginalité assumée a conduit paradoxalement à une institutionnalisation éphémère et non sollicitée. Insaisissable ? Peut-être. Secret ? Plus qu’on ne le croit. Il a su cultiver une différence qui tenait de la distinction à la faveur d’une approche de la peinture comprise dans une continuité technique et esthétique, en tant qu’objet rare et sophistiqué. Peintre donc, avant tout, de façon pérenne, soutenue, mais laconique. Deux cents tableaux au total, réalisés pour la plupart en dehors du système marchand et médiatique. Sa première exposition personnelle ne se tiendra à la galerie de Seine qu’en 1975. Peintures, certes, mais aussi cinéma, musique, création collective, happenings… nous sommes dans les années 1960 et Frédéric Pardo s’inscrit à ce niveau pleinement dans son époque, épousant pour une part l’air du temps et ses contradictions. Son père, Ferdinand Pardo, est galeriste boulevard Haussmann, spécialiste de la peinture du 18e siècle, sa mère dessine des tissus, son beau-père de fait, Marcel Thouviot de Comminck, assure la direction de la galerie Jolas spécialisée (rue des Beaux-Arts) dans la peinture du XIXe siècle. Sa famille et son entourage sont des familiers de Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, des frères Prévert, de Madeleine et d’André Malraux… L’arbre généalogique ne serait pas complet si l’on oubliait de mentionner son grand-père paternel, marchand de tapis, venu d’Istanbul à Paris via New York. Un héritage culturel qui s’appréhende, se localise, se dessine autour de Saint-Germain des Près, du café de Flore (où il rencontrera Daniel Pommereulle au début des années 1960) pour rejoindre plus tard Montparnasse et la Coupole. Dandy précoce (il porte les cheveux longs, très longs, avant tout le monde), initiateur, séducteur, provocateur doux, il participe à plusieurs happenings organisés par Jean-Jacques Lebel 2 entre 1964 et 1966 ainsi qu’à deux films réalisés par Erró


3E & 4E ETAGES


Aucune activité n'est actuellement proposée aux 3e et 4e étages.